L’avenir de la Guyane ne peut pas être de détruire sa biodiversité

) par Alexis Braud

Il avait publié dans Le Parisien une tribune avec Lambert Wilson le jour de son départ tandis que Paris Match se faisait lui aussi comme de nombreux médias de cette lutte pour la biodiversité qu’il partagent. La Guyane mérite un autre avenir que ce projet qui ne serait pas envisageable en métropole. Les oppositions locales sont très fortes et ont besoin d’un large écho national pour pousser le gouvernement à refuser ce projet et mettre enfin les moyens nécessaire pour permettre à la Guyane de se développer autrement qu’en saccageant son patrimoine naturel qui est une richesse pour la France et un bien commun de l’humanité.

Multiples rencontres avec les acteurs politiques et de la société civile, dont l’évêque de Cayenne qui avait publié une très engagée lettre pastorale à propos de la Montagne d’or.


Rencontre avec les représentants de peuples autochtones, qui sont particulièrement engagés contre le projet


Le message de Christophe Pierre, porte-parole des Jeunesses Autochtones de Guyane à propos du projet de la Montagne d’Or.


Rencontre avec les différentes composantes du collectif Or de question, des partis politiques locaux opposés au projet et le WWF.

> Retrouvez cet article sur le site d’Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d’Europe Ecologie au Parlement Européen

Voir en ligne : http://www.brest-ouvert.net/article...