Prix Sakharov : le sauvetage en mer n’est pas un crime

) par Alexis Braud

La Conférence des Présidents qui se réunira le 25 octobre désignera le Lauréat qui recevra le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit à l’occasion de la plénière de décembre.

Déclaration de Eva JOLY :

« Cette nomination au Prix Sakharov des ONG qui interviennent pour porter secours aux migrants en danger de mort en Méditerranée permet de réaffirmer haut et fort que le sauvetage en mer n’est pas un crime. L’intervention de citoyens engagés a permis de sauver plus de 30 000 vies et d’affirmer les valeurs européennes quand les gouvernements européens refusaient d’assumer leurs responsabilités.

Des milliers de citoyens européens sont descendus dans la rue samedi dernier pour manifester leur soutien à l’ Aquarius II, le navire de SOS Méditerranée, désormais privé de pavillon. Pour eux, comme pour nous, l’inaction des gouvernements européens est intolérable

Nous voulons décerner le prix Sakharov à ces organisations exemplaires et rappeler les gouvernements à leurs obligations, notamment ouvrir leurs ports aux navires humanitaires. »

* Les deux autres candidats sélectionnés sont les opposants russe Oleg Sentsov et marocain Nesser Zafzafi.

> Retrouvez cet article sur le site d’Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d’Europe Ecologie au Parlement Européen

Voir en ligne : http://www.brest-ouvert.net/article...